Plat/accompagnement, Sans Gluten, etc.

Dhal de lentilles corail

Je viens de rentrer de mes vacances à Lisbonne, des couleurs plein les yeux ! Quelle ville rayonnante, cosmopolite et très vivante. Et je nourris désormais une nouvelle passion pour le Fado… D’ailleurs, j’en écoute en écrivant ce petit article. Allez hop, je vous propose aussi de découvrir cette musique portugaise qui vient du cœur.

 

Je suis rentrée aujourd’hui et je pensais vous proposer une recette sur mes découvertes culinaires de Lisboa. Mais non, ma gourmandise en a décidé autrement ! J’ai très envie d’un Dhal… C’est peut-être l’inconscient qui parle car mon dernier voyage -avant celui à Lisbonne – était au Sri-Lanka. Et on a mangé du dhal quasi tous les jours !!! Il faut dire qu’il y en a plein de sorte et qu’en fonction de la cuisinière, il n’a pas le même goût.
Déjà pour commencer qu’épices sri lankaest-ce que le dhal ? En Inde, les légumineuses type lentilles sont appelées « Dal » (ou daal, dahl, dhal…). Par analogie, c’est le nom donné à ce plat. A ne pas confondre avec l’appellation norvégienne qui signifie « vallée » !

 

Au Sri-Lanka, j’ai souvent séjourné chez l’habitant et j’ai eu la chance parfois de participer à la préparation du repas. Enfin disons plutôt d’observer les cuisinières chevronnées en dhal et autres mets épicés… Le top c’est que j’ai pu ramener pas mal d’épices de nos haltes sur les marchés. Pour être honnête, j’avais souvent l’impression d’être sur un marché spécial touristes, mais bon je suis contente de pouvoir profiter aujourd’hui de ces souvenirs de voyage qui embaument ma cuisine.

Par exemple, le bâton de cannelle pour moi, il en existait qu’un. Et voilà que le vendeur me dit qu’il y a les bâtons pour les plats sucrés et pour les plats salés. Entre la découverte culinaire et la grosse arnaque, j’hésite encore… Mais bon, je suis une bonne élève et j’utilise mon bâton de cannelle salé pour le dhal. Je crois qu’en fait ce n’est peut-être pas exactement de la cannelle, mais que pour se comprendre c’est peut-être plus simple de parler de cannelle « sucée » et « salée ».
Dit-donc, je suis bavarde aujourd’hui… Il faut dire que cela fait 10 jours que je n’ai pas posté de billets gourmands sur ce blog 😉 J’en viens à la recette…

 

Pour 4 personnes
200 g de lentilles corail (attention, ça gonfle beaucoup à la cuisson !)
½ piment sec coupé en deux (pour moi, il vient du Sri-Lanka ! Attention tout de même car il y a plein ddahl lentilles coraile type de piments –plus ou moins forts – et parfois on peut avoir des surprises… Si vous ne voulez pas prendre de risque opter plutôt pour ½ cuillère à café de piment doux en poudre)
1 bâton de cannelle
1 cuillère à soupe bien bombée de pâte de curry
25 cl de lait de coco
1 gousse d’ail écrasée

1 capsule de cardamone écrasée
½ cuillère à café de gingembre moulu
Huile d’olive, sel, poivre

1. Dans une casserole avec de l’huile d’olive dans le fond, mettre les lentilles, les recouvrir à niveau d’eau. Attendre que cela frémisse sur le feu.
2. Ajouter les épices : bâton de cannelle, pâte de curry, ail écrasé, gingembre moulu, piment, cardamone
3. Laisser cuire à feux doux 10 minutes et ajouter le lait de coco lorsque il commence à ne plus y avoir assez d’eau. Cuire encore 10 minutes. Goutter de temps et temps, assaisonneret ajouter un peu d’eau si les lentilles ont encore besoin d’absorber plus de liquide.
4. Retirer la cardamone et le bâton de cannelle. C’est prêt ! vous pouvez servir ce plat accompagné d’un peu de riz et franchement c’est une recette qui nous fait voyager sans sortir de sa cuisine !

« Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer. »
Alexandra David Neel

portrait sri lankais

You Might Also Like

Pas de commentaire

Leave a Reply